La Tour d’Argent

La Tour d’Argent

Information

Adresse

15 quai de la Tournelle 75005 Paris

Contact

01 43 54 23 31

Horaires

du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 21h

Réception

Réservation

Invité

Accueil

Standard

Restaurant

Type de cuisine – Cadre

Cette adresse emblématique de Claude Terrail, qui a vu défiler le tout-Paris et les personnalités mondiales qui comptent, offrait à sa clientèle une vue imprenable sur Notre Dame mais aussi une grande cuisine – le fameux canard au sang notamment – accompagnée d’une cave riche de plus de 40.000 flacons.

Claude Terrail a disparu – comme l’essentiel de la cave aussi – et son fils a repris les rênes. Après de très importants travaux qui ont duré quinze mois, la Tour a réouvert récemment et propose désormais une offre diversifiée : un Bar au rez-de-chaussée – le Bar des Maillets d’argent – où quelques tables permettent de prendre un petit déjeuner (20€-45€), un goûter (24€-48€) et de 12h à 22h30, quelques encas (15€-30€) en sirotant un cocktail maison (environ 30€) ou l’un des très nombreux alcools proposés en sus d’une carte des vins très fournie (prix frôlant un coefficient 5) ; un restaurant gastronomique au 6ème étage – nous y reviendrons – et un ‘roof top’ où l’on peut là aussi grignoter (très légèrement) en buvant cocktails, force champagnes ou vins de renom. Il y a aussi un appartement à louer pour qui aimerait dormir sur place.

L’ensemble, un peu hétéroclite, laisse une impression bigarrée : le restaurant est encore plus clair et plus spacieux – à condition bien sûr de ne pas être installé dans le fond d’où l’on ne voit pas grand-chose, ni à l’une de ces tables de côté qui sont désormais bordées par une cuisine ‘comme si vous y étiez’. Pour la grande vue dans l’angle, cela reste aussi compliqué qu’avant. La décoration joue à fond sur les teintes blanches et le style sobre (dos des chaises en un genre de paille plutôt rustique). Le bar du rez-de-chaussée est étrange mais peut-être y a-t-il une clientèle pour ce genre d’endroit. Le roof top était fermé le soir de notre venue.

Carte – Plats et vins

Le chef de cuisine Yannick Franques (MOF, un macaron Michelin) propose une cuisine qui reprend les grands classiques de la maison en apportant une touche personnelle très maîtrisée. Déjeuner à 150€ en 4 services avec ‘petite’ carte des vins (Rully à 175€ quand même). Deux menus au dîner, ‘Temps et Saisons’ en 5 services (360€), plats selon l’humeur du chef et des saisons, ou ‘Renommées’ (440€) : Foie gras, Caviar, Huitre chaude (sans ‘s’), Filets de Sole, Canard à la Royale, Poire. A la carte, les mêmes plats auxquels s’ajoutent les grandes spécialités ‘maison’ : Langoustines Royales (135€) ou Quenelles Claude Terrail (90€) ; Homard rôti ou Turbot meunière ; et bien sûr, les fameux canards dont le Caneton Frédéric Delair (185€ par personne) et sa sauce au sang.

Quelques fromages choisis de chez Dubois (37€-23€) et desserts traditionnels : Crêpes Mademoiselle (58€ par personne), Soufflé Valtesse (42€) et Chocolat noir ‘rien de plus que du chocolat’ qui semble avoir fait les délices de critiques renommés.

Exceptionnelle carte des vins, qui n’est certes plus celle d’avant puisque la cave a été vendue (sans parler de l’étrange cambriolage récent) mais qui se reconstitue – avec cependant des prix défiant toute concurrence (coefficient 5 minimum).

Repas

Après une en entrée qui n’a pas laissé de souvenir particulier, caneton Mazarine pour suivre : rôti sur coffre, au miel et crumble d’épices, navets glacés au jus d’agrumes, sauce bigarade ; puis Cuisse confite, sauce Maltaise, frisée fine et mourrons des oiseaux. La préparation est parfaite et l’animal divinement cuisiné : les saveurs se répondent sans que l’une ne domine l’autre ; personne ne criera au génie sans doute mais c’est tellement bien fait ! Le tout accompagné d’un très beau Nuits Saint Georges 1er Cru ‘Les Vauchaires’ du Domaine Henri Gouges.

Le caneton se commande pour deux minimum et le restaurant vous demande de bien vouloir avoir l’obligeance de commander votre menu avant de venir : nul doute que cela ne facilite la gestion du garde-manger.

Notre avis – Qualité/prix

Rien à dire sur le caneton sauf à répéter qu’il était absolument grandiose.

Pour le reste, qu’en dire… Plus que le repas proprement dit, c’est l’ensemble de l’expérience qui mérite d’être décrite. Passons d’abord sur les prix : invité, la note ne nous a pas été présentée mais à lire les cartes, on imagine aisément une dépense de l’ordre de 300€ par personne sans les vins – ce qui est indubitablement hors de prix pour un ‘une étoile Michelin’ dont surtout, on ne voit pas poindre la seconde à l’horizon. Le service en revanche est absolument parfait ; le cadre enfin est enchanteur (si vous êtes bien placé). Mais l’esprit n’est plus là, à commencer par le maître des lieux qui une fois son petit tour de table achevé vite fait bien fait, déserte la place.

Reste donc justement l’emplacement unique. Qui ne manquera sûrement pas d’un charme renouvelé quand les échafaudages de la cathédrale auront été démontés.

Laisser un commentaire