Pottoka

Restaurant

Pottoka

Sébastien Gravé

Mise à jour

Mise à jour du 11 mars 2022

On ne va jamais assez au Pottoka. Conclusion, on passe à côté de beaucoup de choses et notamment, d’une certaine évolution gustative qui ouvre de nouveaux horizons dans lesquels on ne saurait trop vous conseiller de vous engouffrer – toujours dans un rapport qualité-prix remarquable. Par exemple, le foie gras poêlé, vieux classique de la maison, désormais servi accompagné d’un bouillon de canard acidulé, de champignons japonais et d’une légère julienne qui font exploser le plat de saveurs nouvelles dont tout gras superflu a disparu ; ou le saumon cru épais sucré-salé avec condiment de kumquats confits, légumes croquants, radis noirs et mandarines amères. Mais que l’on se rassure, le ris de veau à la cuisson parfaite est toujours aussi croustillant et sa sauce où se mêlent truffe et lard de colonnata continue de baigner avec amour de jeunes asperges vertes. Avec un Jurançon ‘Geyser’ du Domaine Cauhapé (Henri Ramonteu), toujours aussi parfumé, vif et tout en longueur (et on est là sur des vins d’entrée de gamme), l’adition se monte à €70 par personne pour ce repas. Paris est une fête…

Information

Adresse

4 rue de l’Exposition, 75007 Paris

Contact

+33 1 45 51 88 38

Horaires

Ouvert tous les jours de la semaine, déjeuner et dîner (jusqu’à 22:00) sauf lundi et mardi

Réception

Réservation

Efficace. Éventuellement soumis au supplice des horaires ‘double service’

Accueil

Courtois mais parfois débordé

Restaurant

Type de cuisine – Cadre

Bistrot sobre et ‘moderne’, photos aux murs, ambiance rugby ; salle en longueur ; tables serrées à l’exception de deux tables de 4 et une de deux (n°15) ; comptoir agréable ; salle attenante avec table d’hôte et privatisable (18/20 couverts) – et chaises ‘hautes’ que n’apprécient pas toujours les dames d’un certain âge

Carte – Plats et vins

La carte est régulièrement renouvelée si bien qu’on ne retrouve pas toujours des plats que l’on a aimés dans le passé. Quelques constances néanmoins : produits du pays basque et cuisine inspirée de la région avec ce qu’il faut de piment d’Espelette : chipirons à la plancha, jambon de pays, œuf parfait cèpes, foie gras, cochon ‘pata negra’ rôti ou en cocotte, ris de veau, homard aux petits légumes en cocotte… et un gâteau basque en dessert. Carte des vins en constante amélioration : un très bon Jurançon (Domaine Cauhapé), quelques entrées recentes dont un agréable Vouvray, un étonnant Sancerre 2019 de chez Anthony Girard, du Domaine La Clef du Récit à Vinon dans le Cher, et un délicieux Minervois, soit des vins qui accompagnent parfaitement une nourriture qui vaut le voyage. Sébastien et Louise ont réussi à maintenir le cap pendant la pendémie grâce à un système efficace de vente à emportée – qui ne leur à pas fait faire fortune mais leur a permis de survivre. Ils proposent aujourd’hui la même cuisine gastronomique qui atteint souvent deux étoiles même si elle demeure servie dans un décor qui ne fera jamais rêver votre compagne

Repas

Ce jour-là… Quelques tapas dont les traditionnels supions à la plancha, crevettes en beignet avec sauce aux agrumes, terrine de sardines à la crème moutardée. En entrée, un bar cru conservant toute sa fraîcheur et son goût sur base d’une sauce acidulée ; saumon confit et sauce parfumée à la bettrave et généreuse poêlée de cèpes en persillade et copeaux de jambon Ibaïama. Si vous avez encore faim (mais c’est trop tard car vous avez déjà passé la commande), côte de veau (pour 2) aux cèpes servie plus ou moins rosée selon vôtre goût et ris de veau au maccaroni, un grand classique de la maison à la cuisson impeccable. Il n’y avait évidemment plus d’espace disponible pour les desserts sauf à se laisser tenter par le financier pistache cerise qui accompagne le café.

Notre avis – Qualité/prix

La cuisine est remarquable : inventive, sans cesse renouvelée, parfaitement exécutée par Sébastien ou son associée Louise. Les prix sont raisonnables (voir les menus à €23/€37 déjeuner/dîner et €65 pour le ‘gastro’ ; compter €50 à la carte sans les vins, servis au verre/demi-bouteille/bouteille et €70 vin compris par personne pour le dîner ci-dessus décrit). C’est une adresse magnifique dont on rêverait tellement pouvoir profiter dans un décor plus digne d’elle.